Dates:
Samedi, septembre 29, 2018 (Jour entier)
Adresse du site Web: email:

POUR UNE ÉTHIQUE DU DÉCLOISONNEMENT ENTRE
PSYCHANALYSE, PSYCHIATRIE ET NEUROSCIENCES

JOURNÉE SCIENTIFIQUE DU 29 SEPTEMBRE 2018
AMPHITHÉÂTRE FARABOEUF – ECOLE DE MÉDECINE – PARIS
15, Rue de l’École de Médecine 75006 Paris

COMITÉ SCIENTIFIQUE ET D’ORGANISATION : PIERRE MARIE, MARC MASSON, YVES SARFATI
SOUS LA PRÉSIDENCE DE ERIC KANDEL, PRIX NOBEL DE MÉDECINE 2000

9h Florence Delay, Marc Masson - Allocutions de bienvenue
Eric Kandel - Opening lecture
10h Raphaël Gaillard - La schizophrénie comme pathologie de l’accès à la conscience
John-Dylan Haynes - What exactly does(n’t) neuroscience contribute to solving the problem of free will?
Questions et pause
11h Catherine Malabou - Trace psychique et trace neuronale parlent-elles la même langue ? La constitution de la mémoire en question.
Olivier Houdé - Le cerveau se reconfigure : parallèle entre paradigme d’apprentissage cognitif et psychothérapie
Denis Forest - Les dissolutions de la mémoire sont-elles encore ce qu’elles étaient ?
Débat
12h15 Déjeuner
14h Pierre Marie - Neurosciences/psychanalyse, deux paradigmes faits pour s’entendre dans leurs différences
David Cohen - Dispose-t-on de données expérimentales soutenant les grands concepts psychanalytiques ?
Lionel Naccache - La neuropsychiatrie en 2018 : une “urgence” sans délai (et non sans Delay)
Yves Sarfati - Du tissu dont on fait les pensées : la chaîne scientifique et la trame analytique
Questions et pause
16h Alain Vanier - Pas la science, la psychanalyse !
Dorothée Legrand - In absentia. Psychanalyse et neurosciences peuvent-elles penser sans l’autre ?
Pierre-Henri Castel - La représentation en psychanalyse et l’attraction irrésistible des métapsychologies naturalistes
André Michels - De l’importance des neurosciences dans l’invention et la réinvention de la psychanalyse
POUR UNE ÉTHIQUE DU DÉCLOISONNEMENT ENTRE
PSYCHANALYSE, PSYCHIATRIE ET NEUROSCIENCES
COMITÉ SCIENTIFIQUE ET D’ORGANISATION : PIERRE MARIE, MARC MASSON, YVES SARFATI
SOUS LA PRÉSIDENCE DE ERIC KANDEL, PRIX NOBEL DE MÉDECINE 2000
L’anniversaire des trente ans de la mort de Jean Delay, inventeur de la psychobiographie, découvreur des neuroleptiques, romancier de l’Académie Française, correspondant de Jacques Lacan, est l’occasion de revisiter son travail dans le nouage des investigations psychanalytiques, psychiatriques, neuroscientifiques.
Promouvoir une telle interdisciplinarité, en ce XXIe siècle naissant, est devenu une urgence devant la multiplication des champs disciplinaires, la technicité des recherches et la vivacité des clivages d’opinions.
Jean Delay serait, comme en témoignent sa « Jeunesse d’André Gide » et ses « Avant Mémoire », un « externaliste » pensant le corps dans son organicité et dans son rapport à la communauté par l’intermédiaire du langage.
Ce colloque mettra en présence des acteurs contemporains prêts à dialoguer par-delà leur discipline pour tisser au fil de la journée une réflexion nouvelle, que Jean Delay n’a cessé d’ouvrir à travers ses travaux, dont l’enjeu vise à penser aujourd’hui la direction de la cure analytique et la prise en charge psychiatrique.
Le nombre de places étant limité, inscription dès à présent sur :
www.psychanalysepsychiatrieneurosciences.com
Entrée : 80€ (30€ étudiant) avant le 15 avril 2018 - 100€ ensuite
17h30 Pierre Marie, Marc Masson, Yves Sarfati - Débat et conclusions