Séminaire pratique L’entretien en psychothérapie et en psychanalyse - praxis versus théoria -

Date de publication:

Organisateurs

Thierry NUSSBERGER

Dates

Samedi, septembre 29, 2018 - 10:00 - 12:00

contact

Pour tous renseignements et inscription vous pouvez contacter: - Enseignant responsable du séminaire :Thierry Nussberger Psychothérapeute déclaré à l'A.R.S. - psychanalyste - Enseignant vacataire Université de Lorraine - Faculté de Médecine de Nancy thierry.nussberger@psy-en-question.fr - Co-enseignants : - Barbara Houbre - Maître de conférences en psychologie clinique et psychologie de la santé - psychologue - psychanalyste Laboratoire Interpsy (EA4432), Université de Lorraine - barbara.houbre@univ-lorraine.fr - David Sellem : psychologue clinicien-psychanalyste Enseignant vacataire Université de Lorraine - UFR SHS Metz - david.sellem@neuf.fr

acces:

Conditions

Le séminaire s’adresse aux étudiants en Master 1 et 2 de psychologie, aux professionnels de la relation d’aide ou de soins en exercice ( psychologues, médecins, éducateurs, infirmiers, psychothérapeutes, psychanalystes, psychiatres, orthophonistes, etc.)

Tarif

gratuit

Déroulement

Séminaire pratique

L’entretien en psychothérapie et en psychanalyse
- praxis versus théoria -

UFR Sciences Humaines et Sociales (SHS) - salle D 202
Ile du Saulcy - 57 045 Metz cedex 1

Présentation
Mon intention est de proposer un séminaire qui aborde la pratique de l'entretien de telle manière que ce ne soit ni un traité méthodologique ni un enseignement théorique coupé du réel de la pratique.

Ce sera donc le lieu pour aborder la pratique de l'entretien en prenant en compte les diverses questions qui peuvent se poser à un professionnel de l'écoute, que cette dernière soit à visée thérapeutique ou à visée analytique. Nous les différencierons, non pas pour les opposer comme c’est souvent le cas en terme de valeur - par exemple une prétendue pureté de l’acte analytique comparée à l'acte psychothérapeutique - mais en terme d'orientation, de visée.

Rarement un séminaire donne l’occasion de permettre une circulation pratiquement borroméenne entre praxis et théoria. C’est cette exigence que nous essaierons de soutenir tout au long du séminaire. En effet c’est tout le problème que pose un enseignement théorique. Celui-ci risque d'être reçu comme une vérité fermée qu'aurait énoncé l’auteur d*une théorie.

Or la plupart des auteurs témoigne bien plus dans leurs écrits d’un "work in progress" que d*une monstration d’un savoir figé. Tout dépend ensuite du style de l'enseignant et de sa propre capacité à avoir dépassé son rapport au savoir et sa quête de vérité.

Cet enseignement tentera aussi de produire un désir de savoir comment les prédécesseurs se sont mis au travail et proposera aux étudiants et aux professionnels des outils épistémologiques et critiques

Thierry Nussberger

I / L’entretien – questions pratiques -

1 - Comment mène-t-on un entretien selon sa visée : thérapeutique, psychanalytique ?

2 - L'accueil de la personne
- Poser des questions ou non - questions fermées/questions ouvertes : différences- effets.

3 - Le cadre: qu’entend-on par ce terme : sont-ce les murs qui en forment la limite ?
Est-ce le signifiant : bureau du médecin, bureau du psychologue, de l*infirmier qui pose le cadre ?

4 - Comment le cadre participe de la résistance: chez le thérapeute, chez le consultant. Les murs sacralisent la parole quand ils sont investis par les professionnels. Quels effets sur le consultant ?
Des consultants qui préfèrent les espaces entre-deux, lieux où peuvent se dire des choses sans qu’elles soient investies par trop d’affects : entre deux portes, sur le pas de porte, dans le couloir.

5 - L'anamnèse : intérêt de l’anamnèse. Systématique ou non ? Quelle boussole peut servir pour décider de questionner plus avant un consultant sur sa vie, ses symptômes, ses troubles ? Repérer comment un vécu peut ou non faire histoire pour un consultant.

6 - La pratique du silence :
Le silence dans l’entretien : celui du patient- celui du thérapeute/analyste.
La pratique du silence : quand elle devient un dogme !
Faire silence quant * la demande n*est pas se taire !
Le silence : dans quelle situation ? Quand, pourquoi et pour qui ?
L*effet du silence selon la situation, la structure de la personne etc.

7 - La position du thérapeute/analyste
Rester dans la position du sujet supposé savoir.
Adopter la position de maître : consciemment/inconsciemment. Quand le consultant nous assigne à cette place.

8 - Le transfert - le contre-transfert
Ce que peut susciter une demande d'écoute chez le thérapeute/analyste est essentiel dans l'accompagnement qu'il propose. Que faire de l'angoisse, l'ennui, l'agacement, ou l*atermoiement qu'il ressent parfois en situation d'entretien ? A-t-il à s'en servir ? A ne pas en faire cas ? A les traiter ? Différentes manières de composer avec ces dimensions sont possibles, elles impliquent de la part du thérapeute/analyste un positionnement ouvert et éclairé.

II / En quête de Sens ou de jouissance ?

1 - Chercher du sens : intérêt et risque - dérive imaginaire - Le sens s’inscrit dans la logique phallique qui s’initie du zéro. C’est une logique comptable, mesurable, nommable.
Elle inclut chronicité et rétroactivité.

2 - Débusquer la jouissance
- Elle s*inscrit dans la logique du pas-tout (pas-tout phallique). C’est celle de l’inconscient : hors temps, intemporelle, hors limite, infinie, logique du non mesurable et de l’innombrable, logique de l’innommable.
Quelle est la logique de la jouissance de chacun au-delà du sens ?
Ces notions de logique et de jouissance seront développées et explicitées avec des exemples cliniques pour en montrer l'efficace au décours d'un entretien.

III / intérêt du diagnostic et limite.

1 - Le diagnostic : stigmatisation ou repérage ?
2 - A quoi se réfère-t-il :
Une normalité qui d*finirait une anormalité ?
Une structure psychique ?
3 - Un savoir et un non savoir y faire avec la jouissance : question du symptome/sinthome.

Fonctionnement du séminaire :

Un responsable enseignant du séminaire et deux co-enseignants.
A chaque séance une personne se d*signe pour chercher les occurrences et les propos d*auteurs principaux selon le thème abordé. Celle-ci peut intervenir soit à la demande des enseignants pour argumenter la séance de travail soit de sa propre initiative pour apporter une information judicieuse au propos tenu.

A qui s’adresse le séminaire ?

Le séminaire s’adresse aux étudiants en Master 1 et 2 de psychologie, aux professionnels de la relation d’aide ou de soins en exercice ( psychologues, médecins, éducateurs, infirmiers, psychothérapeutes, psychanalystes, psychiatres, orthophonistes, etc.)
Les séances de travail débuteront en septembre 2018 à raison d’un samedi matin par mois de 10h00 à 12h00. Toute personne qui désire y participer est priée d*en faire la demande auprès du responsable ou de l’un des co-enseignants.

Un séminaire sur l’entretien se tiendra à la Faculté des Sciences Humaines et Sociales de Metz chaque mois le samedi matin de 10h00 à 12h00. La participation est gratuite.
Il s’adresse à tous les professionnels de la relation ( éducateurs, infirmiers, médecins, psychanalystes, psychiatres, psychologues, psychomotriciens, psychothérapeutes, etc.) ainsi qu’aux étudiants en Master 1 et 2 de psychologie.
Comme il l’est précisé dans la plaquette de présentation « ce sera donc le lieu pour aborder la pratique de l'entretien en prenant en compte les diverses questions qui peuvent se poser à un professionnel de l'écoute, que cette dernière soit à visée thérapeutique ou à visée analytique. Nous les différencierons, non pas pour les opposer comme c’est souvent le cas en terme de valeur - par exemple une prétendue pureté de l’acte analytique comparée à l'acte psychothérapeutique - mais en terme d'orientation, de visée. »
C’est ainsi que les différentes approches seront présentées et discutées ( approche rogérienne, approche en thérapie comportementale, approche en analyse transactionnelle, approches psychanalytiques ). Pour l’occasion des spécialistes de chaque discipline seront invités à venir présenter leur méthode ainsi que leur façon de travailler. Nous essaierons à chaque fois d’étudier les soubassements théoriques de chaque discipline et ce qui les oriente, nous en appréhenderons leur intérêt ainsi que leur limite.
Si vous êtes intéressés pour participer à ce séminaire nous vous demanderons d’en faire la demande au plus tôt auprès de l’enseignant responsable ou l’un des co-enseignants. Cela nous permettra d’organiser au mieux le déroulement de ce séminaire.

Thierry NUSSBERGER