La violence à l'oeuvre
Suzanne Ferrières-Pestureau est docteur en psychanalyse, membre du groupe de recherches Pandora à l'université Paris-Diderot, Paris VIL Elle est l'auteur de nombreux livres et de nombreux articles sur l'art et la création en général.

La violence a i œuvre

 

 

Figures de la violence dans la peinture de la fin du Moyen Âge à nos jours

Une histoire de la violence dans l'art. Ce livre est un musée à lui tout seul, où l'on croise les maîtres de la peinture de toutes les époques et de tous les pays: de la Renaissance au surréalisme en passant par le maniérisme, le caravagisme, le baroque, le classicisme, le néoclassicisme, le romantisme, l'orientalisme, les préraphaélites, le réalisme, l'impressionnisme et le cubisme ; de Bronzino à Francis Bacon, en passant par Pontormo, Michel Ange, Léonard de Vinci, Poussin, Géricault, Manet et bien d'autres.

Mais c'est aussi un formidable manuel pour comprendre le sens caché que les peintres donnent à telle ou telle expression. Comment et pourquoi l'art représente-t-il la violence? Quels en sont les enjeux esthétiques et à quelles finalités religieuses, politiques, économiques répond-il?

Après dix années de recherches dans les plus prestigieuses collections des musées du monde, Suzanne Ferrières-Pestureau livre une contribution essentielle à l'histoire de la peinture.

Une entreprise considérable.

 

Judith et Holopherne, Le Caravage, Rome,

musée d'art antique du palais Barberini

© Luisa ricciarini/leemage

Maquette : bleu ■