4
0:34
2016

"le cas paramord "Pierre Henri Castel et laurence Kahn

"le cas paramord "Pierre Henri Castel et laurence Kahn

Œdipe Vidéo : http://www.oedipe.org/videos/accueil

C’est la nouvelle rubrique qui vous est proposée sur le site oedipe.org. Chaque mois nous vous présenterons une vidéo accessible via le site oedipe. Un répertoire complet est en cours de constitution et s’enrichira au fur et à mesure.

Le « chouchou du mois »

Nous reprenons ce mois-ci, une série de vidéo sur lesquelles nous avons déjà mis l’accent. Il s’agit du débat organisé en décembre 2016 autour du livre de Pierre-Henri Castel : Le cas Paramord,(Ithaque) dans lequel sont intervenus successivement Laurence Kahn, Guy Le Gaufey et  Jean-Jacques Tyszler. Ayant assisté à cette discussion, les propos échangés m’avaient parus d’une qualité qui méritaient une assistance beaucoup plus importante que celle qui s’y trouvait ce jour-là.

Le propos est volontairement provocateur puisque P-H Castel nous invite rien moins que d’abandonner la transmission de la psychanalyse au profit de sa transformation.

Le « cas » rapporté dans son livre par P-H Castel s’inscrit dans une recherche anthropologique sur l’historique de ce qu’on peut nommer « contrôle de soi » et dans lequel s’inscrit la névrose obsessionnelle dont P-H Castel questionne la filiation possible où impossible avec les TOC , troubles obsessionnels compulsifs . Pour bien comprendre les autres interventions, il est bien entendu vivement recommandé d’écouter cette présentation et si possible d’avoir lu (mais ce n’est pas indispensable) l’ouvrage dont il est ici question.

Dans un premier temps nous vous proposons de regarder et d’écouter la présentation de Pierre-Henri Castel et la réponse que lui fait Laurence Kahn. Nous avons fait quelques coupures afin de ressérer le propos mais vous pouvez retrouver, si vous le souhaitez, l’intégrale sur la chaine vidéo de la maison d’édition Ithaque.

P-H Castel développe plusieurs thèmes dont les modalités de transcriptions de la cure en tâchant de faire sentir en quelque sorte l’état que l’on peut éprouver en écoutant ce patient. Où l’on retrouve et la question du transfert et celle aussi problématique à bien des égards de l’empathie. Et enfin la question du rapport honte vs culpabilité.

C’est sur la question du transfert puis de la narration, de l’écriture dans son rapport au refoulement que, dans un premier temps lui répnds Laurence kahn. Rappelons que vous pouvez laisser vos commentaires après écoute sur le site

https://vimeo.com/241397353

Recherche

Entrez le nom (ou quelques lettres du nom) du réalisateur
Donner les mots-clé décrivant la vidéo

Remplissez un ou plusieurs champs et cliquez sur "Rechercher"