Exposition

Le Temps des Asiles. Exposition à l'Institut Hongrois
Comissaires de l’exposition : Monika Perenyei et Judit Faludy INSTITUT HONGROIS – COLLEGIUM HUNGARICUM, PARIS 92, rue Bonaparte 75006 Paris Information : accueil@instituthongrois.fr | +33 1 43 26 06 44 Horaires : du 11 mars au 21 mai 2016 mardi – vendredi : 9h–19h30 et samedi : 13h30-19h30 Fermé le dimanche et le lundi | Entrée libre L’exposition propose une sélection d’oeuvres et de documents provenant de la collection d’art psychiatrique de l’Académie hongroise des sciences. Conçue dans le souci de respecter l’historique de la collection, celle-ci nous plonge dans ces lieux de thérapie, si...
mental desordre
loufoque, délirant, déraisonnable ou déséquilibré, les adjectifs ne manquent pas pour qualifier les comportements atypiques. Mais que sont exactement les maladies psychiques Comment les définir ? Quels en sont les symptômes, les conséquences sur la vie de tous les jours C’est à ces questions que se propose de répondre l’exposition Mental désordre du 5 avril 2016 au 6 novembre 2016 à la Cité des sciences et de l’industrie, pour enfin déstigmatiser ces troubles, et porter sur les personnes qui en sont atteintes un regard plus éclairé et loin des idées préconçues. Conçue et réalisée par le...
ritournelles
Une œuvre d’Ange Leccia pour l’anniversaire de Ritournelles à Bordeaux copyright "Ritournelles d'Ange Leccia / Festival Ritournelles #15" Marie-Laure Picot, fondatrice et organisatrice du festival Ritournelles, a reçu de beaux cadeaux pour l’anniversaire des quinze ans de cet événement où se croisent les arts contemporains et la littérature : une œuvre originale d’Ange Leccia, intitulée Ritournelle, une lecture très émouvante que Pascal Quignard dédiait à Carlotta Ikeda, avec laquelle il avait créé Medea lors d’une précédente édition. Carlotta Ikeda est décédée cette année, peut-être, de...
Plensa
Jaume Plensa à Bordeaux La ville de Bordeaux accueille depuis quelques années des sculptures qui habitent ses carrefours et places durant l’été. Je ne me souviens plus du tout des œuvres qui nous rendirent visite l’an dernier. Peut-être n’y en eut-il pas, ou bien je les aurai oubliées, mais j’ai encore en mémoire les paraphes et cercles dont Bernar Venet a signé sa présence, à la fois si légères et monumentales, fines, dansantes. Certes, Bernar Venet a donné à voir les pierres et rues de Bordeaux d’un nouvel œil, les perspectives s’inscrivant dans le creuset de ses spirales, comme dans un...
venet mucem
« véritablement les fils aînés du monde poreux à tous les souffles du monde aire fraternelle de tous les souffles du monde » - Aimé Césaire, Cahier d'un retour au pays natal, (1937), Présence Africaine, 1983, p. 47. Visiter Marseille aujourd'hui, c'est visiter le Mucem (Musée des Civilisations d'Europe et de la Méditerranée). Ce lieu magnifique est à la fois un musée, un point de vue, une presqu'île, une oasis, un contenu et un contenant inspirés et inspirants. On arrive de la cathédrale Major, monument d'un autre âge en quoi s'exprime tout un XIXème siècle impérial (le deuxième) et colonial...
Nasio-Vallotton
Double cliquez sur la vidéo ou bien cliquez sur la flèche (4ème bouton) pour passer en plein écran nasio valloton.flv

Steven Cohen invité de novart à Bordeaux

Steven Cohen, Thoughts on performance « Performance art is really about vegetarians eating blood and men fingering their cunts; it is art eating itself and art fucking itself for the first time every time. […] If people encountering my work wonder about what they see, I am happier than if they conclude something - I would rather be the cause of wonder than of conclusion. The value of my work is more in it being a speculum than a suture. » http://vweb.isisp.net/~elu@artslink.co.za/stevencohen/thoughts.htm Rarement la base sous-marine aura aussi bien servi un projet qu’en accueillant pour deux...Lire la suite
anne franski
Anne Franski présente deux séries photographiques qui témoignent, de deux façons différentes, de la fragilité humaine. Je ne les ai pas vues dans une galerie mais dans l’espace d’une église : l’église Saint Merry. Une église toutefois à l’identité bien spécifique, à la fois ouverte aux marginalités sociales, et attentive aux activités artistiques, stimulée par l’attraction du Centre Pompidou dont elle est proche. La première série (Mauvais sang) nous montre des hommes machines : des êtres aux visages cachés, reliés comme par un cordon ombilical à une machine impénétrable, formant des couples...
richter
Gerhard Richter Est-ce bien un bout de réel que j’ai aperçu ? L’exposition « Panorama », au musée Beaubourg, jusqu’au 26 septembre a le mérite et le défaut de tous les « panoramas » : elle nous permet de découvrir un peintre dont l’œuvre est abondante, mais elle donne une impression de survol. Toutes sortes de styles sont représentés, dans une création diverse, expérimentant des techniques et des partis pris très différents, et l’on a parfois le sentiment de ne voir que des citations, comme si on lisait Hugo en piquant un vers par ci, un vers par là, de La Légende des Siècles à L'Art d'être...
GERHARD RICHTER PANORAMA 6 JUIN -24 SEPTEMBRE 2012 Centre Pompidou, Paris L’exposition Panorama que le Centre Pompidou consacre à Gerhard Richter, à partir du 6 juin 2012, rend hommage à l’une des figures majeures de la peinture contemporaine. C’est une exposition attendue depuis fort longtemps pas les passionnés de l’artiste. La rétrospective organisée par le Centre Pompidou, en collaboration avec la Tate Modern de Londres et la Neue Nationalgalerie de Berlin, réunit une sélection de près de 150 œuvres. Elle propose une lecture chronologique et thématique de l’œuvre de Gerhard Richter, du...

Pages