Anatomie du "livre noir de la psychanalyse"

La longue histoire de la détestation de Freud
vient d'être réactualisée avec la publication
d'un brûlot. Le livre noircie la psychanalyse, qui
réunit des historiens anglophones et des
thérapeutes comporternentalistes.

Les premiers entendent dénoncer les
mythes fondateurs d'un mensonge freudien qui
n'aurait été que la face cachée d'une conspi-
ration visant à livrer la civilisation occidenta-
le au triple pouvoir d'une sexualité coupable,
d'une corruption par l'argent et d'une mysti-
fication intellectuelle. Quant aux seconds, ils
cherchent à évincer de l'Université et des
institutions de soins les représentants d'un
Establishment psychanalytique jugé hégémo-
nique afin de remplacer les cures classiques
par des techniques de normalisation des
conduites humaines.

Comme bien d'autres avant lui, cet ouvrage
n'aurail été connu que des spécialistes
s'il n'avait pas été présenté sous un jour favo-
rable, en septembre 2005, à la une du plus
grand hebdomadaire de la gauche française.

Pour cette Anatomie d'un «livre noir», j'ai
rassemblé, outre mes propres interventions,
des textes de Pierre Delion, Roland Gori,Jack
Ralite et Jean-Pierre Sueur qui permettent de
comprendre pourquoi, à l'aube du \XXI' siècle,
l'œuvre freudienne continue de susciter une
telle haine.

Elisabeth Roudinesco