Du livre de Michel Onfray ...

Chers lecteurs,

Certains ont peut-être été surpris de ne pas voir de commentaires concernant le livre de Michel Onfray sur ce site. Il en existe un certain nombre cependant sur le forum « Une politique pour la

...

Mon cher Mikkel

Point de vue Réponse à Mikkel Borch-Jacobsen, par René Major LEMONDE.FR | 18.05.10 | 09h24 • Mis à jour le 18.05.10 | 09h35 Mon cher Mikkel, Si ce n'était vous, avec qui j'ai entretenu les rapports les plus courtois depuis trente ans, je ne prendrais pas la peine de répondre au texte que vous avez signé dans Le Monde du 8 mai intitulé "Le crime de M. Onfray ? Avoir suggéré que Freud n'était pas de gauche", même si vous faites mention à deux reprises de mon nom pour l'article paru dans Libération en date du 26 avril, "Onfray ou la folie raisonnante". Vous n'êtes pas misogyne, que je sache, et...Lire la suite

Un beau paquet-cadeau : Onfray, Mijolla, Van Rillaer & Co

Anthony Ballenato Un beau paquet-cadeau : Onfray, Mijolla, Van Rillaer & Co Alain de Mijolla admet volontiers fuir les polémiques. Malheureusement, il s’est retrouvé servi comme jamais avec la sortie quasi concomitante de son almanach Freud et la France (P.U.F.) et du brûlot de Michel Onfray – Le crépuscule d'une idole. L'affabulation freudienne (Grasset). Lancée telle une formidable machine de guerre par Grasset et Le Point, on redoutait que notre bon Alain ne finisse sous les roues de la bête du fast-food à penser… A la soupe des débats de qualité Mijolla offrait pourtant les garanties...Lire la suite

A propos de Michel Onfray

A propos de Michel Onfray Comprendre Michel Onfray n’a pas grand intérêt. Sauf pour lui. On dit souvent qu’il n’y a que la vérité qui blesse. Alors de quelle vérité s’agit il ? Ce qui nous enseigne quelque chose n’est pas le Monsieur qui a ses raisons, sa demande, son délire, ses butées, son sourire narquois, sa mèche romantique et ses jolies lunettes. Mais les irritations que ces 700 pages de papier à couverture hollywoodienne produisent. Dans les médias, un peu, il faut bien générer de l’audience et vendre du papier, mais surtout chez les psychanalystes. Revenons quelques années en arrière...Lire la suite

L'enjeu social de la polémique_A quoi sert Michel Onfray

L'enjeu social de la polémique_A quoi sert Michel Onfray ? _par Jean-Claude Paye, Tülay Umay1 Dans un récent ouvrage, l'essayiste Michel Onfray ne se contente pas de déboulonner la statue de Sigmund Freud, il rejette l'ensemble de son oeuvre au motif que le personnage était trop méprisable pour pouvoir énoncer des règles qui soient utiles à l'homme de bien. Ses détracteurs ont défendu l'image du maître viennois et le business psychanalytique avec des arguments du même niveau. A l'écart de ce débat partisan, les sociologues Jean-Claude Paye et Tülay Umay dénoncent un courant de pensée qui, en...Lire la suite

Allègre – Onfray, même combat ?

Professeur Pascal-Henri KELLER EA 4050 - LRPC Université de Poitiers (F) Tél. 05 49 45 44 51 Fax. 05 56 79 21 40 pascal.keller@univ-poitiers.fr keller.pascal-henri@wanadoo.fr Allègre – Onfray, même combat ? par Pascal-Henri Keller* L'analogie s'impose ici, sans hésiter : Claude Allègre est à la climatologie ce que Michel Onfray est à la psychanalyse. Passionnés l'un et l'autre par l'ignorance de soi, les voilà sur le devant de la scène médiatique, hérauts sans le savoir d'une époque qui brandit cette ignorance là en étendard. A ce stade, il n'est d'ailleurs pas vraiment besoin de s'y...Lire la suite

Se croire casseur d'idoles

Se croire casseur d'idoles, par Janine Abécassis LEMONDE.FR | 07.05.10 | 15h12 • Mis à jour le 07.05.10 | 17h55 Après son Traité d'athéologie (Grasset, 2005) marqué par des ignorances évidentes et des contresens en matière de religion, Michel Onfray revient sur la scène avec sa critique de Freud (Le Crépuscule d'une idole, Grasset, 2010). Les cognitivistes déjà s'étaient acharnés dans le Livre noir de la psychanalyse (Les Arènes, 2005) contre la compréhension psychanalytique de l'homme. Celle-ci continue pourtant de triompher partout où de véritables thérapies et des analyses cliniques...Lire la suite

Nietzsche contre Onfray

Nietzsche contre Onfray « Sur la pulsion de mort, Freud a écrit des pages d'une importance majeure dans Au delà du principe de plaisir... » Michel Onfray in Féerie Anatomiques, P.406. Je vais essayer de donner un angle légèrement différent à cette triste affaire. D'autres ont montré les qualités et les défauts du livre d'Onfray sur Freud. Quant à moi, j'aimerais décortiquer, de manière ludique, la drôle de logique, pleine de contradiction et de paradoxe, qui meut la verve d'Onfray. Et pas seulement dans son livre sur Freud, mais dans sa production en général. J'aimerais insister sur deux...Lire la suite

De l'obscurantisme contemporain

De l'obscurantisme contemporain, par Alain Badiou LE MONDE | 07.05.10 | 14h31 omment nommer les extraordinaires constructions intellectuelles que sont les oeuvres de Darwin, de Marx et de Freud ? Elles ne sont pas strictement des sciences, si même la biologie, y compris contemporaine, se pense dans le cadre darwinien. Elles ne sont pas non plus des philosophies, si même la dialectique, ce vieux nom platonicien de la philosophie, a reçu avec Marx une impulsion neuve. Elles ne sont pas réductibles aux pratiques qu'elles éclairent, même si l'expérimentation vient confirmer Darwin, si la...Lire la suite

Plaidoyer clair et direct pour ceux qui sont contre ceux qui sont contre Michel Onfray

Plaidoyer clair et direct pour ceux qui sont contre ceux qui sont contre Michel Onfray On ne peut, je crois, éprouver qu’un très profond malaise devant ce déchaînement de passions collectives, pour ou contre Freud, auquel nous assistons depuis quelques semaines. Cet embarras est double, moral et intellectuel. Je serais bien surpris que personne ne les partage. Le crépuscule d’une idole serait donc le produit monstrueux d’un ignorantin, qui découvre ce que « tout le monde » savait depuis des lustres (des faits qui n’ont de toutes façons aucune importance pour la psychanalyse), et qui vomit sur...Lire la suite

Les analysants n'ont que faire de savoir si Freud était un héros ou un sale type

Le Monde Samedi 8 mai 2010 Débats Horizons 19 Si l'on écarte les colères qui émergent à l'occasion de la nouvelle charge contre Freud, il reste quelques reproches précis que M. Onfray a alignés. «J'aurais aimé, dit-il, un article qui m'explique : pourquoi Freud fait une dédicace élogieuse à Mussolini en 1933; pourquoi il s'est rangé du côté du chancelier autrichien profasciste Dollfuss; pourquoi il travaille avec les nazis pour que, sous couvert de l'Institut Goering, la psychanalyse puisse continuer à exister sous le IIIèReich; pourquoi il envisage de promouvoir le psychanalyste non juif...Lire la suite

Pages